PERDY DE KICKLIY / ÉDITIONS DARGAUD

PERDY

Ça c’est une femme atypique ! Une femme au caractère de feu et au physique imposant qui crache, qui frappe, qui hurle, qui lance des injures à tout va.

Quand Perdy passe tout le monde trépasse… ou presque !

Cette nouvelle série de Kickliy débute par la sortie de prison de son héroïne de cow-boy au féminin. Elle cherche à faire un dernier coup, le coup du siècle pour changer de vie et se mettre au vert. Seulement pour cela elle doit replonger dans son passé et retrouver quelqu’un qui n’est pas ravie de la voir débarquer à nouveau dans sa vie… La sauvage Perdu aurait-elle une faille ?

Vivement le tome 2 pour découvrir la suite des aventures de la plus badass des cow-boy !

Page 6

Publicités

ROSE BERTIN DE SOPHIE GUILLOU ET ALICE DUFAY / ÉDITIONS LES PETITES MOUSTACHES

ROSEJ’ai eu un joli coup de coeur pour cette collection « Les petites histoires de la mode » que j’ai découvert à l’occasion d’un salon à travers Sophie Guillou, auteure passionnée. Cette collection élégante et pleine de charme met en avant les femmes et les hommes ayant marqué la mode au fil des siècles, comme Jeanne Lanvin par exemple. Étant passionnée par la vie à la cour de Versailles, j’ai choisi de lire l’histoire de Rose Bertin, la « ministre des modes » de la reine Marie-Antoinette. L’ouvrage est divisé en trois parties, tout d’abord une petite histoire romancée mettant en scène la styliste, puis une biographie ancrée dans l’Histoire et la réalité et enfin de sublimes illustrations de ses créations et ses influences sur la mode de l’époque.

Rose Bertin a les faveurs de Marie-Antoinette, elle lui ouvre son intimité à Trianon et lui fait totalement confiance. Rose est une femme du peuple qui réussit, elle est créative et indépendance avec son magasin le Grand Mogol. Toutefois le luxe de Versailles et les dépenses vestimentaires de la reine sont scandaleux pour le peuple qui commence à se révolter. La relation qui l’unit à Marie-Antoinette montre une véritable évolution, elle casse les codes de la cour, ce qui ne plaît pas à tout le monde. Rose se refuse le droit à l’amour et au mariage pour garder son indépendance et son commerce.

Parmi les mousselines et les étoffes de couleurs, nous découvrons la finesse du trait des illustrations d’Alice Dufay. Elles rendent l’ouvrage si élégant et raffiné.

Je vous invite à découvrir cette jolie collection sur le site des éditions Les petits moustaches : http://lespetitesmoustaches.com/les-petites-histoires-de-la-mode

rose_2.jpg

ORLANDO TOMES 1 ET 2 DE TERESA RADICE ET STEFANO TURCONI / ÉDITIONS DARGAUD JEUNESSE

Je vous présente le petit Orlando, héros aventurier et rieur, que j’adore !

pdf-de-lecture-2.jpg

Orlando vit sur une île paisible où il fait bon vivre : les habitants échangent et sourient, les maisons sont colorées, les fleurs ornent les rues et le soleil brille. Sauf à l’occasion de deux événements… Lorsque le Mont Soufflon se décide à cracher du feu puis lorsque les villageois se font voler leurs chaussettes.  Orlando mène l’enquête dans les tomes 1 et 2 de la série :

Couverture

Tout est paisible dans le village d’Orlando. Excepté un jour, le Mont Soufflon qui au repos se met à cracher de la fumée. Cela intrigue le jeune aventurier, il prend son sac à dos et escalade le volcan. Il y découvre un curieux personnage… Le responsable de ce nuage de fumée qui surplombe la ville…

Couverture

Les habitants ne sont pas comme d’habitude. Ils ne se parlent plus, ne se regardent plus, se suspectent. Et le plus étonnant… Ils portent des chaussettes dépareillées ! C’est une nouvelle occasion pour Orlando de mener l’enquête. Mais qui vole l’une des deux chaussettes des habitants de son île ? Et donc quel but ? Le petit aventurier va à nouveau rencontrer un curieux personnage qui lui expliquera le pourquoi du comment.

Les dessins de Stefano Turconi sont absolument adorables, colorés et lumineux. Nous voyons sur l’île d’Orlando avec joie, qui n’aimerais pas vivre dans cet endroit idyllique où règne la chaleur et la légèreté ? Cette série jeunesse est destinée aux 3-6 ans mais personnellement je trouve que même un peu plus grand on peut prendre plaisir à lire ses aventures et à mener l’enquête à ses côtés.

MALATERRE DE PIERRE-HENRY GOMONT / ÉDITIONS DARGAUD

Couverture

Mon premier mot sera : « Wow! »

Ce roman graphique est absolument sublime visuellement et émotionnellement. Les dessins sont pleins de détails, on voit les hachures réalisées aux crayons de couleur, ce qui donne un charme fou aux planches. Je tiens à saluer le talent de Pierre-Henry Gomont pour cet ouvrage, il s’agit de son second roman graphique, le premier étant Pereira Prétend (pas encore lu, mais ça ne saurait tarder).

Gabriel, le personnage principal, est rempli de démons : alcool, drogue, violence… Pourtant un jour il tombe amoureux, il se marie rapidement et le couple a trois enfants. Rapidement, les vieux démons de Gabriel reprennent le dessus et c’est la séparation… L’homme mêne une vie dissolue laissant ses enfants à la charge de leur mère, jusqu’au jour où une envie d’ailleurs le submerge. Après moultes manipulations on lui accorde la garde de ses enfants qu’il décide d’emmener en Afrique, dans le domaine qu’il possède. Tout ne se déroule pas comme les enfants le croyaient… ni comme Gabriel l’avait prévu…

Ce roman graphique est en partie autobiographique concernant la figure du père, ce père aimant mais destructeur, manipulateur, égocentrique… bref complexe voir peu fréquentable. Sa violence est mise en scène au milieu de paysages luxuriants et lumineux mais parfois inquiétant, tout comme lui.

Page 10

EINSTEIN, LE SEXE ET MOI D’OLIVIER LIRON / ÉDITIONS ALMA ÉDITEUR

EINSTEIN_LESEXE_ETMOI

Ce roman m’a bouleversé. Il aborde la question du harcèlement scolaire, de la violence que les enfants (dès le plus jeune âge) peuvent déverser sur leurs camarades. J’ai eu la chance de ne pas subir ce genre d’agression mais ce n’est malheureusement pas le cas de tout le monde…

Sur fond de jeu télévisé (vous aurez sûrement reconnu le célèbre Julien Lepers et le jeu Questions pour un champion), Olivier Liron se raconte, en toute sincérité, en tout simplicité, sans filtre, avec une liberté de ton formidable.

Olivier est autiste asperger, il a dû mal à communiquer et à s’intégrer dans la société. Nous le suivons durant sa participation au célèbre jeu télévisé, il raconte cet événement comme une nécessité, un besoin de gagner, peut-être pour se prouver à lui-même qu’il en est capable. Des anecdotes vécues se glissent entre les questions du présentateur et les réponses des candidats. Il raconte aux lecteurs à quel point il a eu du mal à s’intégrer à l’école, à quel point les enfants ont été violents avec lui, à quel point les relations intimes ont été un problème étant adolescent. Mais surtout à quel point il a été fort et courageux pour se relever toujours plus fort malgré les nombreuses embûches qu’on a mis sur son chemin.

Je retiendrai cette phrase de l’auteur :  » Ce qui ne tue pas rend plus fort… à condition que par miracle on en réchappe et qu’on ne meure pas avant de désespoir ou de résignation. Ce qui nécessite une certaine force intérieure. Et d’un bon coup de main de la chance. »

Merci à l’auteur de nous faire partager son expérience de vie ! Le roman est sélectionné pour le prix Fémina 2018, je prie de tout coeur pour qu’il soit récompensé, il le mérite.

LE CHEMISIER DE BASTIEN VIVES / ÉDITIONS CASTERMAN

LE_CHEMISIER

Bastien Vives nous offre un portrait de femme dans son nouveau roman graphique Le chemisier aux éditions Casterman. Étudiante en lettres modernes, Séverine est une jeune femme sans histoires. Son compagnon la remarque à peine, il ne pense qu’à regarder des séries ou à jouer avec ses potes.

Lors d’un babysitting, la petite fille qu’elle garde lui vomit dessus. Ses vêtements se retrouvent souillés, le père de la petite lui prête le chemisier en soie de sa femme absente et « folle » d’après lui.

Ce chemisier en soie va changer sa vie. Elle, que personne ne remarquait, qui semblait fade et inintéressante, suscite désormais le désir des hommes par sa confiance en elle dans ce vêtement qui la met en valeur. Elle se rend compte de ce qu’elle dégage, elle se rend compte que son compagnon est aveugle, elle se rend compte qu’elle veut désormais faire ce qu’elle a envie de faire, et ne pas faire ce qu’elle n’a pas envie de faire. Sa vie change car son aspect physique et son aura évoluent. Elle est désormais femme, LA femme que l’on désire, LA femme que l’on voit, LA femme a qui on porte de l’attention.

J’aime beaucoup le dessin de Bastien Vives. J’aime le fait qu’on image très bien la matière soyeuse de ce fameux chemisier. J’aime qu’il nous fasse découvre le corps tout en forme de cette jeune femme. J’aime la sensualité que ses dessins dégagent.

GAVIN’S CLEMENTE-RUIZ

Je vous présente (même si bientôt on ne le présentera plus) mon auteur chouchou du moment : Gavin’s Clemente-Ruiz

Il a écrit deux romans, le premier en 2016 Comment Papa est devenu danseuse étoile (disponible en poche, aux éditions Le livre de poche) et le second paru cette année Le club des Feignasses (aux éditions Mazarine).

En plus d’avoir écrit deux romans formidables, Gavin’s Clemente-Ruiz est un auteur adorable, d’une grande gentillesse. Je vous souhaite de le recentrer lors d’une séance de dédicaces, il prendra le temps de discuter avec vous, de parler de ses ouvrages et de ses projets.

9782253069744-001-T

Comment Papa est devenu danseuse étoile est un roman plein d’amour et de charme. C’est l’histoire d’un homme, Lucien, qui se retrouve au chômage. Il zone sur le canapé pendant des jours, au grand désespoir de sa femme et de ses deux enfants. Un jour, il décide de se mettre à courir puis de s’inscrire au cours de danse classique de sa fille Sarah. Son nouvel objectif dans la vie est de devenir danseuse étoile, et il va se donner les moyens pour y arriver. Mais quelle idée ? Pourquoi veut-il devenir danseuse étoile alors qu’il n’a jamais pratiqué de sport ? Je vous laisse le découvrir… Je vous conseille ce roman qui donne le sourire, donne de l’espoir et suscite différentes émotions. J’espère que cette couverture colorée attirera votre oeil et vous donnera envie de découvrir l’histoire de Lucien et de sa famille. Pour faire durer le plaisir, ce roman est en cours d’adaptation au cinéma… J’ai hâte de découvrir ce que cela donnera sur grand écran.

51vK78mwZsL._SX195_

Vous n’avez pas encore lu Le club des Feignasses ? Courez vite chez votre libraire pour vous le procurer !

Ce roman fait du bien, vous aurez le sourire et une petite larme à l’oeil en le refermant. Le club des feignasses est constitué de 5 personnes qui ne se connaissaient pas et qui se rencontrent lors d’un événement plutôt angoissant et triste. Ils vont apprendre à se connaître, à s’ouvrir, à se livrer au fil de leur voyage de Paris à Saint-Malo. Il y aura des moments d’émotions, des situations cocasses, des fous-rires, … En apprenant une terrible nouvelle, vous pourrez découvrir comment ces 5 personnages vont réagir, quel déclic cela provoquera chez eux en fonction de leur expérience de vie. Le leitmotiv est : Réaliser vos rêves ! L’humour et l’optimisme sont au rendez-vous 🙂

« Règle 13. Les feignasses ne comptent pas pour des prunes. »